samedi 11 mai 2013

Dommage collatéral : maison à vendre #1

Avant d'attaquer le Camino Frances,
il me reste à franchir ça :



C' est décidé.
Elle pèse trop lourd dans mon sac.
Je ne continue pas avec elle.



Je sais que ce n'est pas le moment,
que l'immobilier est au plus bas.
Mais quand je l'ai achetée,
nous y vivions à cinq,
et nous n'y sommes plus que deux,
même plus pour très longtemps.

Trop de mensualités,
trop d'entretien,
trop de jardin,
trop de ménage,
mes revenus qui ne cessent de diminuer depuis quelques mois,
mes fils pas encore autonomes,
et l'envie d'une vie plus simple.

J'aime les sardines,
mais pas au point de ne manger que ça les dix ans qui viennent.

L'idée aussi de craquer un peu mes économies
pour ce que j'ai vraiment envie de faire : voyager,
le contraire de boucler les fins de mois,
avec les noisettes entreposées chez l'écureuil.
Décider tranquillement,
avant que ça ne devienne urgent.
Vendre si je peux,
et m'offrir quatre murs et un toit plus petits,
à ma mesure.

Je réserve ma décision définitive,
pour la fin de la semaine,
après les deux rendez-vous d'estimation.
Mais ce ne sera qu'une question de date.

Le seul truc qui me gonfle,
c'est l'idée de déménager.
Autant dire que ça me galvanise pour continuer à vider mon sous-sol.

Pour le reste,
j'ai la chance de ne pas être attachée aux biens matériels.

Attachée,
quel vilain mot...



8 commentaires:

Aline a dit…

Ah ! Les déménagements !... Deux en dix ans, je trouve ça déjà trop... J'espère que le prochain sera le dernier !
En tout cas, profite de ne pas être "attachée". Moi, j'aurais du mal à me séparer d'endroit où j'ai vécu et où je me suis sentie heureuse (d'ailleurs j'ai pleuré le jour où on a quitté notre premier appart à tous les deux...)

Pimj a dit…

Si ça vient comme ça, c'est surement le bon moment pour toi...

Alors je te souhaite une vente au meilleur prix possible, et de retrouver un chez toi sympa adapté à tes besoin, et surtout à tes envies !


Geneviève ou VoilàJune a dit…

Alors plein de choses à souhaiter... Qu'elle se vende cette maison et du courage et des bras amis pour le déménagement (2 déménagements en 8 mois pour moi et je bénis mes amis)

Geneviève ou VoilàJune a dit…

Rien à voir avec ce billet mais je lis tout... Je remonte le temps. Je suis arrivée à mai 2012, je reviens demain ! Une belle écriture, sensible qui m'aide à réfléchir. MERCI

Coline a dit…

@Aline : je suis attachée aux gens, pas aux choses, mais je comprends ton émotion.

Anonyme a dit…

Tu connais Alexandre Jollien?
Il dit:

" Plus de liens, moins de biens..."

ou encore

" Se dépouiller de tout ce qui nous entrave pour danser joyeusement dans la ronde de l’existence ".

Anonyme a dit…

Pour découvrir Alexandre Jollien dans l'excellente émission " la parenthèse inattendue ":

http://www.youtube.com/watch?v=Cl2ipRl3FhQ

Coline a dit…

@no name : oui, je connais
en vrai
je l'ai découvert dans cette émission
et c'est très touchant