mardi 23 juillet 2013

Ik ben weg

Ik ben weg.
Je suis chemin.
Je pense chemin.
Je mange chemin.
Je dors chemin.
Je vis chemin.

De la fenêtre du dortoir le soir,
parfois je crois voir le doigt de Dieu s'étendre sur mon sommeil.


Mais Dieu n'est pas toujours sûr de mon existence.
Demain, cela fera un an déjà,
je pense à lui sans tristesse.


Ik ben weg.
Je suis chemin.
Je pense chemin.
Je mange chemin.
Je dors chemin.
Je vis chemin. 

Je me lève
et je vois que la terre est belle.
Je me lève
et je marche sur sa peau.
La peau du monde souvent
a été arrachée,
laissant voir les cailloux,
cruels points de suspension
elle se fait dure aux pieds.
Mais la peau de la terre parfois,
est douce comme la joue d'un homme rasé de frais,
potelée comme le bras d'un enfant,
et je me laisse bercer par mon pas.
Dans le parfum des chèvrefeuilles sauvages,
j'entends se réveiller cette moitié du globe,
l'aube éclaircit l'horizon, saluée par les oiseaux.
Avez-vous déjà remarqué que leur chant du matin est vraiment différent ?
À moins que ce ne soit le rose de l'air qui le propage différemment.

Au onzième jour les montées semblent moins abruptes,
les champs de blés plus ennuyeux.
Nombreux sont ceux qui prennent le bus,
découragés,
ou blessés après un départ trop rapide,
encombrés d'un sac trop lourd.
Je rattrape plusieurs de ceux qui couraient devant moi.

Ik ben weg.
Je suis chemin.
Je pense chemin.
Je mange chemin.
Je dors chemin.
Je vis chemin. 

Je me lève,
et je marche.
Aujourd'hui,
comme hier,
et comme demain.

Édit : le jeu de mot (Ik ben weg = je suis parti / je suis chemin) est une idée soufflée par Jan & Catherine, d'Ostende, avec lesquels j'ai partagé de drôles et délicieux moments. Décidément, j'aime l'humour belge.

7 commentaires:

Barbara a dit…

magnifique
tout
texte pensées et photos

merci et bon chemin


ps évidemment qu'Il te regarde
qu'ils te regardent

Barbara a dit…

bonne marche

Pimj a dit…

Je te souhaite une journée pleine de douceur, éclairée par les souvenirs des bons moments avec lui...


Bon chemin aujourd'hui, demain, et chaque jour qui suivra jusqu'à la fin de ce morceau du Camino ☼

Naternelle a dit…

♥ Vive Coline ! ♥

Mamina a dit…

Tu n'es pas seule, ils t'accompagnent..
Jusqu'où vas-tu aller comme ça ? en tous les cas ce chemin te plait et tu nous plais à le faire partager... merci !

Anonyme a dit…

En fait, ce devrait être "ik ben" (à la 1ère personne du singulier). A part çà, je suis épatée par le blog!...le chemin parcouru, l'énergie et tout et tout!
Bravo. La pommeduverger

Coline a dit…

merci Noëlle
c'est corrigé...
si ça se trouve, on finira ensemble l'an prochain...