dimanche 17 mai 2015

Panic attack, le jour du trou dans l'bayou...

La vie, c'est plein de surprises.
Je pensais titrer "Lafayette me voilà !"
ce sera
"Vis ma vie dans le bayou".
La douche froide.
Avec un alligator et plein de moustiques dedans ...



Vendredi,
en rentrant bienheureuse
de la fête de la Rivière,
j'ouvre ma boîte mail,
où quelqu'un a le grand plaisir de m'annoncer que je suis affectée à l'école élémentaire de Pierre Part (paroisse d'Assumption, Olé !)
Faut être franche : à cet instant précis, le plaisir n'est pas partagé.
A une heure de Bâton-Rouge,
une heure trente de la Nouvelle Orléans,
et pas mieux de Lafayette.

Le fin fond du bayou,
le pays des



Je regarde le fil du forum,
les affectations pleuvent : Lafayette et NOLA, c'est avec enfants ou conjoint à caser, y compris les listes complémentaires.
J'ai choisi de venir seule,
et mince, j'ai pas tapé dans l’œil de la superviseuse.
Mon projet d'un coup s'écroule,
faut tout remettre le puzzle en place.

Adieu donc les cours de danse,
les tables de paroles,
les ateliers d'écriture,
les petits-déjeuners dansant,
le club de sport avec piscine
l'université de Lafayette,
et même la perspective de faire venir le Kid dans un an.
L'aspect culturel, c'était le fondement même de ma motivation...
J'ai carrément eu une attaque de panique.

Pourtant, je le savais qu'on ne pouvait pas choisir.
Et j'avais clairement dit que je ne voulais pas être à la Nouvelle-Orléans.
Et surtout,
je devrais avoir appris que,
pas plus qu'on ne doit ressasser le passé,
on ne doit échafauder des plans sur le futur.

Un coup on gagne,
un coup on perd.
J'ai écrit à mes collègues sur place.
Une qui rempile pour une deuxième année, une qui part au bout d'un an,
deux vécus différents,
et moi au milieu.

Heureusement,
les crises d'angoisse ça finit toujours par passer,
il suffit de ne pas s'accrocher à ce qui part en fumée,
de regarder devant,
et d'attendre un peu,
le temps de se réorienter.

Alors qu'est-ce qui reste ?
- explorer le bayou sans se faire bouffer par les gators ;
- une maison en coloc, à petit prix, avec un jardin ;
- 1 réseau de téléphone (et 1 seul : A&T) ;
- une équipe d'école sympa ;
- moins de dépenses au quotidien, s'il faut ravitailler les boys en plein vol  ;
- quand même une salle de sport ;
- la possibilité d'aller à l'école en vélo (quand il n'y a pas d'inondation ou de tempête) ;
- passer quelques week-ends à Lafayette, Nola ou Bâton-Rouge, le temps d'un festival, d'un fais-dodo ;
- prendre du temps pour lire, écrire et bosser tout le temps ;
- découvrir une petite communauté américaine, où finalement, il y a encore des gens qui parlent cadien.
A mon avis, Pierre Part, faut le voir sur soi !

Edit : vous voyez sur la carte, toute cette eau ? Je crois que ça, ça me plaît.


21 commentaires:

Axel a dit…

Désolée pour Lafayette... Mais chapeau bas pour ta force de caractère ! Pour le coup, je parierais que tu vas y trouver ton bonheur au fin fond du bayou !

Barbara a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Barbara a dit…

mais non
enfin mais oui
tu verras y aura plein d'avantages de découvertes et après tu t'en féliciteras

comme tu l'écris passé la déception 1ère tu pointes plein de points positifs
demain tu en trouveras d'autres et sur place ce sera The best one

une (bonne)nuit et tu verras


ma première affectation c'était dans un trou (mon stage en responsabilité validant ENormale aussi pire même )et finalement ... :o)

Coline a dit…

Actually je fais pas la fière...
Mais il y a un bal par mois à Bâton-Rouge, qui est à une heure de là, alors, faut pas se plaindre.
Sans compter qu'il y a quelqu'un à Pierre Part qui voudrait bien lancer une table de parler français.
D'ici que j'exporte le concept de mini-bal, y a pas loin...

Coline a dit…

Par contre, il me faut un peu plus qu'un nuit pour atterrir là...

Mamina a dit…

Moi aussi je t'admire d'arriver à rebondir si vite et de positiver malgré tout !
Et pis, t'as vu ? y'a Thibodaux qui est pas loin... c'est bon signe... les bals à Thibodaux... et y'a aussi Belle Rose et Choupique... avec de noms comme ça je suis certaine que tu vas t'y plaire !!!!

Barbara a dit…

@Mamina et" Welcome"


bisous Coline je pense à toi tout le temps tu sais ;o)

Barbara a dit…

ps ici y a pas de bal une fois par mois !

Coline a dit…

Bah, j'ai pas le choix de toute façon.
Je crois qu'inconsciemment, j'avais envie de transposer là-bas -les boys en moins, le boulot en plus- ma vie d'ici.
Une variante quoi !
Maintenant c'est VRAIMENT le grand saut dans l'inconnu, et c'est ça qui fait toujours un peu peur : la perte totale de repères.
Mais c'est ça qui sera intéressant aussi. Pis de toute façon, j'y vais pas pour toute la vie.

Geneviève a dit…

Tu me fais rire avec ton "Faut l'voir sur soi !"
Tu as RAISON de prendre la vie comme ça !
Ca va te passionner.

Pimj a dit…

Te connaissant, je suis sûre que tu vas faire des rencontres formidables, et savoir apprécier tout ce qui sera différent d'ici...

L'eau... C'est drôle, en regardant la carte, avant de lire la suite de ton message, je me suis dit que ça allait te plaire... Faudra juste s'entrainer à nager à pleine vitesse si un croco se pointe, quoi ;)

Allez, laisse passer la nuit,voire quelques jours, et de nouveaux projets vont sans aucun doute pointer le bout de leur nez.

(Est-ce que si tu restes plusieurs années, c'est forcément sur la même école ?)

Loulou a dit…

La vie s'arrange toujours pour amener autre chose que ce qu'on attendait !
Mais je te comprends, il faut parfois un peu de temps pour encaisser (ce que tu as déjà commencé à faire dans ce cas on dirait, t'es une warrior ;) !)
Qui sait ce que t'apportera Pierre Part ?
Il y aura du bon, à n'en pas douter.

Loulou a dit…

Et j'adore ton "faut le voir sur soi" !
:D

Geneviève a dit…

C'est vrai qu'avec toute cette eau, on se demande comment tu accèdes à ton poste (ou à ton Week-end de danse)... Ces bateaux avec une espèce de grande hélice à l'arrière ?

Coline a dit…

Je crois que ces bateaux plats avec l'hélice, c'est plutôt dans les Everglades en Floride. Mais je vous promets des photos...

Soeur Anne a dit…

Je lis souvent ici sans commenter (Via Caro) mais dans un sens tu vas découvrir la "vraie" Louisiane cadienne, me semble. Même si c'est beaucoup plus compliqué, certainement, sur le plan pratique...

leyleydu95 a dit…

Bye bye Lafayette alors!
Je suis certaine que,passée la surprise, tu vas réussir à tirer le meilleur de cette expérience que tu n'avais pas rêvée.
J'ai hate de voir ton parcours là bas en tout cas...Et puis, si tu as le mal du pays,tu m'envoies ton adresse et je te fais un petit colis 100% french!

Coline a dit…

Oui, alors, les colis...
plein de trucs interdits
et droits de douane...
prudence ma fille, prudence !
(mais je demanderai peut-être à être ravitaillée en henné...)
merci en tout cas, super bonne idée...

Pimj a dit…

Et les grenouilles qui se transforment en Prince charmant, c'est dans ce coin là, non ?
:D

Barbara a dit…

@Pimj MDR
@Coline tiens nous au courant alors pour les interdits qu'on ne te créé pas de problème !!

ps en effet les échanges et droits de douane pour les EU c'est rubis sur l'ongle

Emilie a dit…

Pour moi, le bayou, c'est un endroit intimement lié à la fiction : par exemple, le magnifique film Mud, mais aussi les romans de James Lee Burke et les adaptations au ciné comme Heaven's prisoners/Vengeance froide, In the electric mist,etc. C'est un lieu qui stimule l'imagination, je suis sûre que tu vas vivre une expérience extraordinaire !
Cela dit je comprends très bien ton attaque de panique.