vendredi 2 mai 2014

Traditions

C'est la tradition. 
Les pèlerins ont droit à un repas gratuit s'ils se présentent au Parador.
Bon, en vrai, ils ne prennent que les dix premiers,
et ils servent le (bon) repas du personnel.
On attend là, pas à l'entrée principale.


Hier justement, on était dix.
On monte aux cuisines.


On prend son petit plateau.


Et on est servi à l'assiette.


Wouaouh ! des VRAIS légumes... et des pommes de terre pas décongelées...



Petite salle tranquille (et bon vin...)
Que des femmes : japonaises, corénne, américaines, finlandaises, et moi...


Après, on a eu le temps d'aller à la messe, 
celle avec le botafumeiro, qu'ils ne sortent pas tous les jours, 
j'ai de la chance ....





 En sortant j'aperçois les musiciens d'une tuna,
concert nocturne pour finir la soirée,
joyeux, 
mais seule,
toujours.





7 commentaires:

Barbara a dit…

extra

sauf le "seule" bien sûr

même si tu partages avec nous

Jean-Louis a dit…

Le botafumeiro, comme dans Saint Jacques La Mecque mais pour de vrai ?

Geneviève a dit…

C'est vrai qu'on sent bien la solitude à ce moment là (à ces moments là)... Malgré tout, j'avais aussi le sentiment d'être vraiment capable de "faire seule" en arrivant.

Pimj a dit…

Ouaouh, j'avais lu (quand tu venais d'arriver et que je cherchais des infos) que le botafumeiro n'est sorti que rarement. Je ne sais pas si l'info était vraie, mais je suis ravie pour toi que tu aies eu la chance de pouvoir assister à ça !
(... "Ravie" n'est pas tout à fait le mot, ça se joue plus au niveau spirituel et du coeur, mais bon, je ne trouve pas le mot approprié...)

Coline a dit…

j'ai eu de la chance, c'était un jour férié
et oui, c'est le vrai de St Jacques la Mecque.

Geneviève a dit…

Je relis tout (presque un an plus tard, quand tu attends d'autres réponses pour l'an prochain...).
Après 3 mois 1/2 d'interruption, j'ai repris la marche juste depuis 2 jours. Toute seule ! Je ne suis pas fatiguée (c'est déjà ça) mais je suis triste (enfin une peu "bluesique") de cette solitude alors qu'il y a ces beaux paysages à partager...

Coline a dit…

Oui Geneviève, je comprends bien qu'il te manque les bonnes chaussures qui vont bien...
Mais tu y feras de belles rencontres, et tu pourras partager avec d'autres..
Sache que parfois, moi aussi j'ai un pincement au cœur, à l'idée de ne pas avoir de compagnon de route.
La route en est-elle moins belle ?